Plus d'argent et moins de bonheur

Publié le par elarabiya.over-blog.com

La relation entre argent et bonheur n'est décidément pas simple. Dans ce tandem, aucun des deux ne fait l'autre, mais aucun des deux n'est absent ou très loin lorsque l'autre est là.
Et aucun des deux ne vous est durablement acquis si vous ne vous donnez pas la peine de vous en occuper, de veiller à ce qu'il demeure votre compagnon.

Les gens qui fondent leur vie autour d’une quête de richesse perpétuelle auraient tendance à être moins heureux. 

Les recherches sur les rapports entre le bonheur et la richesse matérielle des psychologues E. Diener et D. Myers démontrent que les personnes sont plus heureuses si elles vivent dans des pays riches plutôt que dans des pays pauvres. Toutefois, à partir du moment où elles ont suffisamment d'argent pour subvenir à leurs besoins de base comme se nourrir et se loger, l'argent ne contribuerait pas nécessairement à augmenter leur bonheur.

Il semblerait que ni les hausses de la croissance économique, ni les augmentations de revenus personnels n'auraient beaucoup d'impact sur le bonheur personnel des gens.

Selon une recherche du psychologue T. Kasser, les personnes qui prétendent que l'argent, l'image et la popularité sont relativement importants pour eux auraient moins de satisfaction dans la vie, moins d'expériences d'émotions agréables et seraient plus sujets à des dépressions et à vivre de l’anxiété.

Face à cette réalité, beaucoup de gens décident d'adopter un mode de vie leur permettant de se libérer du temps, plutôt que de viser l'acquisition de biens matériels, croyant que l'augmentation du temps libre apporte plus de bonheur et de sens à la vie.

De votre côté, qu’avez-vous choisi de faire? Avez-vous décidé de privilégier l’argent, les succès professionnels et la quête perpétuelle de biens au détriment d’une certaine tranquillité d’esprit? Pour beaucoup d’entre nous, l’argent est une source de tracas et nous apporte un sentiment d’insécurité qui vient ternir notre bonheur.

Il semblerait pourtant que le bonheur soit facilement accessible pour la majorité d’entre nous, si nous décidons de miser sur la qualité des relations que nous entretenons.

Selon Mihaly Csikszentmihalyi, auteur du livre Vivre, la psychologie du bonheur, les enquêtes ont confirmé à maintes reprises que nous sommes plus heureux lorsque nous sommes entourés de notre famille, de nos amis ou simplement en compagnie des autres. Lorsqu’on demande à des gens de faire la liste des activités les plus plaisantes qui améliorent leur humeur, la réponse la plus fréquente est : être avec des gens heureux, quand les gens s’intéressent à ce que je dis ou simplement, être avec des amis.

Dans ce même ouvrage, M. Csikszentmihalyi fait référence à ce qu’il appelle l’expérience optimale. Selon ces recherches, l’être humain atteindra un niveau de bonheur plus élevé lorsqu’il passera la majorité de son temps à vivre des expériences optimales. Il fait entre autres allusion au fait d’être plus fréquemment en contact avec la nature, mais aussi avec des êtres humains avec lesquels on se sent bien et finalement, de relever des défis à chaque jour, que ce soit au niveau personnel, (sport ou discipline qui nous demande de se dépasser) ou au niveau professionnel (activité qui nous apporte une satisfaction par le fait de s’être surpassé)

En conclusion, augmentez à chaque jour le nombre d’expériences optimales que vous vivez et vous en serez plus heureux. Encore faut-il au départ trouver quelles sont vos expériences optimales à vous!

****

Ce texte a été rédigé par Stéphanie Milot, auteure, coach et conférencière de renom. Ce texte est le premier d'une collaboration régulière. Vous aurez donc le privilège de lire la Chronique du Succès que Stéphanie nous offrira à chaque mois sur le portail RessourcesPRO.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article